Anti mythes



    
L
es héros et les mythes sont des créations qui portent l'imaginaire et les valeurs supposées de groupes humains ou de nations. Ils servent de modèle, d’idéal que tous devraient atteindre. Pour diffuser cette idéologie, chaque époque a utilisé des moyens de diffusion différents (le poète, l'historien, le système médiatique).
      Le mythe est une parole dépolitisée, il vide les sujets de leur histoire, leur enlève leur épaisseur pour ne laisser qu’une image, un emballage vide. Le mythe glorifie l’homme seul face à tous, l’abnégation, le sacrifice. Point de mythes de collectifs humain, de groupe d’hommes.


  • Le mythe vaccine en confessant le mal accidentel d’une institution de classe pour mieux en masquer le mal principal. (Luther King vaccine contre le racisme de l’état USA).
  • Le mythe prive d’histoire et permet de jouir de l’objet sans se poser de questions. Plus d’actes, donc plus de contestation possible du héros.
  • Le mythe renverse le sens en transformant le boute feu en homme de paix.
  • Le mythe sert à l’identification. Il prend à l’autre ses qualités pour servir son idéologie est ainsi de mirer lui-même dans l’autre.

 

Démonstration de l'Anti-Mythes



    Pour André Malraux, «il n’y a pas de héros sans auditoire.» (L’Espoir, 1937). Tout héros est ainsi le produit d’un discours, mais il est devenu aussi un produit de consommation de masse.

 

    Avec cet anti mythe les héros imposés par l’idéologie dominante retournent au placard.


   
T
ravail inspiré par la décoration de bureaux du 1er étage du commissariat de police du boulevard de l’hôpital, Paris 13ème.





  


 

Comments